Apprendre des Premiers Peuples à partir de ressources IDÉLLO

Par Amelia Newsome et Diana Ombe

Métis_5

En tant que citoyens canadiens, les élèves allochtones ont besoin de comprendre les cultures, les enjeux et les perspectives des Premières Nations, des Inuit et des Métis (collectivement appelés les Autochtones ou les Premiers Peuples) afin qu’ils puissent contribuer à la société et prendre des décisions qui affectent la qualité de vie de tous pour un avenir durable. De plus, les élèves autochtones bénéficient grandement d’espaces d’apprentissage inclusifs où leurs intérêts sont pris en compte et où ils peuvent discuter de leurs expériences vécues. IDÉLLO vous propose les ressources et les activités d’accompagnement suivantes pour vous aider à aborder avec vos élèves les visions du monde autochtones et les relations entre Autochtones et Allochtones. Chaque section considère une ressource en relation avec un sujet lié aux cultures autochtones et décrit une activité pour mettre les concepts en pratique. Des outils uniques et interactifs pour s’amuser et collaborer ensemble!

Les Sept enseignements sacrés

Les Sept enseignements sacrés se composent de valeurs traditionnelles communes aux peuples autochtones : l’humilité, l’honnêteté, le respect, le courage, la sagesse, la vérité et l’amour. À chaque valeur correspond un arbre, une plante et un animal dont les attributs et les qualités fondent la base des enseignements1. Alors que de nombreux peuples autochtones ont adapté les enseignements à leurs besoins, ils partagent les mêmes concepts d'interdépendance et de respect de tous les êtres vivants, qui sont essentiels à la communauté et à la durabilité. L’épisode « La radio de la Baie de la Tortue » montre la valeur de la sagesse dans la pratique, à savoir que les protagonistes apprennent à travers un défi de groupe l’importance d’associer les talents et de partager la charge de travail avec les autres.

Épisode La radio de la Baie de la Tortue de la série Théo le loup
Maternelle et Jardin d'enfants à la 2e année

Visionner l'épisode La radio de la Baie de la Tortue série Théo le loup sur IDÉLLO

À vous de jouer!

Après avoir visionné la vidéo, discutez avec vos élèves des points importants et écrivez-les au tableau. Il est important qu’ils identifient l’enseignement sacré qui est abordé dans la vidéo et l’animal auquel il est associé. Ensuite, demandez-leur le lien entre cet enseignement et leur communauté.

Par la suite, vous pouvez explorer ensemble les autres enseignements sacrés et leur demander d’imaginer des situations dans lesquelles les enseignements sacrés s'appliquent dans leur vie de tous les jours. 

Pour aller plus loin, si vos élèves souhaitent partager les situations qu’ils ont imaginées, vous pouvez faire ensemble des petits dessins qui mettent en scène ces situations. Partagez-les ensuite sur les médias sociaux le 21 juin lors de la Journée nationale des peuples autochtones!

Les femmes autochtones

Lorsque les Européens commencèrent à coloniser l’Amérique du Nord, ils imposèrent un système de gouvernement et de société contrôlé par les hommes aux sociétés autochtones2. À l'origine, les Autochtones, dont certains appartenaient à des sociétés matriarcales, respectaient l’égalité et le partage entre les sexes. Dans l’intérêt de promouvoir ces valeurs, les femmes autochtones résistent à la fois à l’imposition de normes coloniales et à la discrimination inhérente à leurs propres cultures. Leur activisme a également contribué à des mouvements de justice sociale plus larges, notamment le mouvement « Idle No More » qui œuvre pour l’action climatique et le respect de l’autonomie gouvernementale des Autochtones. L’épisode « La volonté de Raven » raconte l’initiative d’une jeune fille crie de défendre les droits des femmes de sa communauté et met en évidence le rôle des aînées dans le maintien de l’équilibre et des relations positives au sein de la communauté.

Épisode La volonté de Raven de la série Wapos Bay
2e à la 4e année

Visionner l'épisode La volonté de Raven de la série Wapos Bay sur IDÉLLO

À vous de jouer!

Après avoir visionné la vidéo, abordez la question de l'égalité dans la salle de classe avec vos élèves. Demandez-leur de déterminer les différences entre les femmes et les hommes dans la vidéo. Par la suite, demandez-leur s’il existe d’autres différences entre les sexes dans leur communauté. Si oui, lesquels? Écrivez ces réponses au tableau pour que tout le monde puisse les voir.

Une fois terminée, organisez vos élèves en groupe et demandez-leur d’imaginer des solutions qu’ils peuvent mettre en place dans leur classe en vue de favoriser de meilleures relations entre les filles et les garçons. À la fin du temps imparti, demandez-leur de partager les solutions auxquelles ils ont pensé. Les pratiques récurrentes ou plus appréciées des élèves devraient être appliquées dans la salle de classe le plus tôt possible.

L’utilisation des plantes par les Autochtones

Les Autochtones utilisent les plantes pour se nourrir, se soigner, fabriquer des produits et pratiquer des rituels. La connaissance des plantes et de leurs usages traditionnels leur a permis de survivre à la colonisation et de préserver leurs cultures. C’est une pratique qui reflète l’histoire des communautés et joue toujours un rôle important dans la vie de tous les jours3. L’épisode « Le Smudge » présente un rituel de purification de l’esprit par la fumée d’herbes sacrées. Le tabac, la sauge, le foin d’odeur et le cèdre, qui représentent le lien spirituel avec la terre, sont couramment utilisés dans les rituels de purification, dans lesquels on envoie de la fumée au visage et à la tête des participants. L’épisode discute également de la signification de foin d’odeur, qui, pour de nombreux peuples autochtones, est le reflet de leur identité collective, de leurs valeurs et de leurs croyances4.

Épisode Le Smudge de la série Les Métis : Notre culture, nos histoires
4e à la 8e année

Visionner l'épisode Le Smudge de la série Les Métis : Notre culture, nos histoires sur IDÉLLO

À vous de jouer!

Après avoir visionné la vidéo, discutez avec vos élèves des enseignements de la vidéo. Ici, mettez de l’avant les différents usages des plantes dans la nature et le respect dont font preuve les Autochtones lors de la collecte des plantes. 

Par la suite, proposez-leur une mise en pratique des connaissances acquises. Dans un premier temps, invitez-les à faire une excursion dans un parc près de chez eux. Lors de cette excursion, ils devront recueillir 5 plantes différentes, tout en honorant le sol où ces dernières ont poussé. De ces 5 plantes, ils devront rechercher les usages ou un fait intéressant sur celles-ci. Une fois regroupés, demandez-leur de faire une courte présentation de leurs recherches devant la classe. 

Pour les plus créatifs, vous pouvez les encourager à faire un herbier ou un collage.

La tradition orale autochtone

Historiquement, l’histoire orale était le principal moyen de transmission culturelle et du savoir des Autochtones. Les récits et les chansons traditionnels, partagés et conservés par les aînés ou les chefs héréditaires, renforcent les liens et les valeurs des communautés autochtones et forment la compréhension qu’ils ont d’eux-mêmes, de leurs cultures et du monde5. La colonisation a compromis et continue de compromettre la tradition orale autochtone par voie de politique d’assimilation6. Les communautés autochtones réclament désormais leurs histoires orales qui ont été perdues et revitalisent leurs langues ancestrales, qui détiennent en soi des enseignements et des traditions importants. L’épisode « Comment l’ours a-t-il perdu sa queue? » raconte l’histoire anishinaabe de Makwa et Nanabozo en anishinaabemowin et en français et présente des méthodes et des traditions de narration autochtones.

Épisode Comment l'ours a-t-il perdu sa queue? de la série Contes à la belle étoile
4e année à la 10e année

Visionner l'épisode Comment l'ours a-t-il perdu sa queue? sur IDÉLLO

À vous de jouer!

Après avoir visionné la vidéo, posez des questions à vos élèves pour vous assurer qu’ils comprennent la morale du conte : « Que nous apprend ce conte sur les Anishinaabeg (les individus d’origine anishinaabe)? » « Y-a-t-il une leçon à tirer de ce conte? »

Ensuite, en vous basant sur l’importance des contes et des légendes dans l’éducation, identifiez d’autres modes de transmission du savoir (l’art, les dessins ou hiéroglyphes, l’écriture, la parole, etc.).

Si vous souhaitez poursuivre la conversation, vous pouvez discuter avec vos élèves de la signification de la langue par rapport à leur identité : « Comment la langue affecte-t-elle ta vie quotidienne? » « La langue facilite-t-elle simplement la communication ou fait-elle partie de ta culture? » « Si la langue fait partie de votre culture, à quoi sert-elle? » « À travers quelles formes la langue apparaît-elle (l’écriture, la parole, la prononciation, etc.)? » Expliquez-leur que la langue n’est pas uniquement un mode de communication mais une représentation de notre identité et de notre culture. Grâce à la tradition orale, les peuples autochtones transmettent les croyances et les valeurs communautaires aux jeunes générations.

La réconciliation au Canada

Selon la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR), la réconciliation est un processus qui consiste à établir et à maintenir une relation mutuellement respectueuse entre Autochtones et Allochtones. La CVR insiste également sur l’importance de prendre conscience du passé, de reconnaître les dommages qui ont été infligés, notamment les pensionnats indiens et les traumatismes intergénérationnels qui en ont résulté entre autres, d’expier les causes et de prendre des mesures pour changer les comportements7. L’avenir de la réconciliation repose sur la prise de conscience par les élèves de cette relation et comment réparer les torts historiques d’une façon qui offre aux peuples autochtones un respect et un traitement appropriés. La capsule « Marie Wilson » nous donne le point de vue d’une commissaire à la CVR sur les étapes nécessaires pour parvenir à la réconciliation.

Vidéo Marie Wilson de la série Canada C3 | Trois côtes, un voyage
5e année à la Postsecondaire

Visionner l'épisode Marie Wilson de la série Canada C3 | Trois côtes, un voyage sur IDÉLLO

À vous de jouer!

Après avoir visionné la vidéo, discutez avec vos élèves de l’importance de la réconciliation et du travail de la CVR. Vous pourrez leur demander : « Qu’est-ce que la vérité dans le cadre des relations avec les peuples autochtones? » « Qu’est-ce que la réconciliation? » « Quel est le mandat de la CVR ? » « Qu’est-ce qu’il reste à faire? » 

Vous pouvez poursuivre le travail en discutant de la cohabitation entre les communautés. Dans la vidéo, madame Wilson explique que la réconciliation est un processus infini où l’État et la société civile doivent travailler ensemble pour créer une société où les peuples autochtones et les peuples allochtones vivent en harmonie. En se basant sur cette affirmation, mettez sur pied une activité de groupe interactive sur la réconciliation.

Regroupez les élèves en petits groupes de travail. À chaque groupe de travail, demandez-leur d’imaginer 5 solutions que chaque individu peut mettre en place pour établir et entretenir des relations respectueuses entre les communautés. À la fin du temps imparti, demander à chaque groupe de désigner un porte-parole qui partagera leurs recherches avec la classe. Encouragez les élèves à pratiquer chacune de ces actions dans leur salle de classe et dans leur communauté en générale.

IDÉLLO VOUS SUGGÈRE AUSSI :

Vidéo Gilles Vigneault Kashkanatshu, l'homme qui descend des vagues de la série Wapikoni mobile
4e année à Postsecondaire
Le grand conteur de Natashquan, Gilles Vigneault, raconte aux enfants innus un moment exceptionnel. On le surnomme Kaskanatshu en innu (ce qui signifie l’homme qui descend des vagues) puisque les premiers Acadiens rencontrés par les Innus étaient des pêcheurs en haute mer. Découvrez une histoire riche en savoir qui défie la peur et décrit l’importance de faire confiance à l’autre.

Visionner la vidéo Gilles Vigneault Kashkanatshu, l'homme qui descend des vagues de la série Wapikoni mobile sur IDÉLLO

Références

Bouchard, David & Joseph Martin, Les sept enseignements sacrés de la Femme Bison Blanc Niizhwaaswi Aanike’iniwendiwin : waabishiki mashkode bizhikiins ikwe (Édition des Plaines, 2009). https://www.communication-jeunesse.qc.ca/livres/les-sept-enseignements-sacres-de-la-femme-bison-blanc-niizhwaaswi-aanikeiniwendiwin-waabishiki-mashkode-bizhikiins-ikwe/

2 McNab, Miriam, "Questions relatives aux femmes autochtones du Canada". Dans l'Encyclopédie Canadienne. Historica Canada. Article publié février 07, 2006; Dernière modification avril 30, 2020. https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/questions-relatives-aux-femmes-autochtones

3 Turner, Nancy J., J.T. Arnason, Richard J. Hebda & T. Johns, "Utilisation des plantes par les Autochtones". Dans l'Encyclopédie Canadienne. Historica Canada. Article publié janvier 18, 2012; Dernière modification décembre 01, 2014. https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/utilisation-des-plantes-par-les-autochtones

4 Turner, Nancy J., "Foin d’odeur". Dans l'Encyclopédie Canadienne. Historica Canada. Article publié novembre 12, 2018; Dernière modification novembre 12, 2018. https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/foin-d-odeur

5 "Perspectives autochtones : La tradition orale". Dans Aboriginal Studies 10. Les Éditions Duval, Inc. 2004. https://www.learnalberta.ca/content/esbi/pdf/aboriginalperspectivestheoraltradition_bi.pdf

6 Molenaar, Caroleen, "Histoires orales et sources primaires autochtones". Dans l'Encyclopédie Canadienne. Historica Canada. Article publié octobre 30, 2020; Dernière modification octobre 30, 2020. https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/indigenous-oral-histories-and-primary-sources

7 Sterritt, Angela, "Réconciliation au Canada". Dans l'Encyclopédie Canadienne. Historica Canada. Article publié décembre 16, 2020; Dernière modification décembre 16, 2020. https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/reconciliation-in-canada

Amelia Newsome - Collaboration spéciale
Agente de relations à la communauté éducative
anewsome@tfo.org
Issue d’un foyer exogame, Amelia a fréquenté des écoles francophones ainsi que des écoles anglophones pendant son enfance en Ontario. Après avoir déménagé à Vancouver pour ses études universitaires, elle a travaillé dans l’édition savante et pour des organismes artistiques à but non lucratif, où elle a acquis de l’expérience pratique en relation client et en marketing. Passionnée par la compréhension interculturelle et la justice sociale, elle a pour mission de promouvoir des ressources qui œuvrent pour une société diverse et inclusive.

 

 

 

 

Diana Ombe
Agente de liaison
Apprentissage numérique - IDÉLLO
dombe@tfo.org
Diana possède un baccalauréat en communication sociale avec une mineure en innovation sociale de l'université de Saint-Paul. Elle a travaillé en tant qu'agent de liaison et de chargée de communication au sein de plusieurs organismes francophones dans la zone d'Ottawa. Passionnée de leadership jeunesse, de communication et d'éducation, elle mise sur une approche collaborative en vue du perfectionnement des capacités. Nouvel ajout à l'équipe de IDÉLLO, elle présente une perspective jeunesse en matière d'approche éducative et de relations avec la communauté estudiantine.

AUTRES Articles DE LA THÉMATIQUE

Intégrer la pédagogie autochtone en classe – Apprendre des Premiers Peuples

Des ressources IDÉLLO pour apprendre des Premiers Peuples

Les webinaires IDÉLLO – juin 2021

La nouvelle émission Théo le Loup met l’accent sur la culture et les enseignements Anishinaabe

Uashat Mak Mani-Utenam : ce qu’il me reste de toi

À la rencontre des Premiers Peuples par les mots

Pagayons ensemble! Ça vous tente?

Comment les parents peuvent-ils enseigner les valeurs des Premiers Peuples à leurs enfants?

L’indigénisation de la littératie : l’apport des wampums

Créer des ponts entre Allochtones et Autochtones grâce à l’éducation