Apprendre le français en bas âge? un bienfait!
Par Canadian Parents for French (Ontario)

 

La petite enfance

Les premières années de nos enfants et de nos élèves, de zéro à six ans, sont synonymes de joies et de découvertes. Les nouveaux jouets, les chansons, les livres, les expériences, les doigts collants, les fous rires, les câlins chaleureux et les petits becs mouillés sont si spéciaux et importants. Ils créent la colle qui unit les familles et stimulent les interactions qui font de nos enfants de jeunes adultes. 

Les années des tout-petits et des enfants d’âge préscolaire offrent un parcours marqué de folies et de plaisir, mais elles sont loin d’être banales ou frivoles. Il se passe beaucoup de choses au cours de ces 84 premiers mois avant que l’enfant n’atteigne l’âge de sept ans. 

L’apprentissage est continu. 

Sans arrêt.

Le développement cognitif et ses avantages

Les enfants apprennent en permanence. Nous leur enseignons directement, nous les exposons à des ressources francophones et nous modelons leur comportement et leur langue en français. En ajoutant l’apprentissage d’une deuxième ou d’une troisième langue à cette phase de développement déjà intense, on obtient la recette d’avantages cognitifs majeurs tout au long de la vie de l’enfant. Ça peut sembler beaucoup, c’est le cas ! Mais c’est une bonne chose. 

Dès les premières années, ces petits cerveaux construisent des centaines de nouvelles connexions neuronales PAR SECONDE, ce qui entraîne de nombreux changements importants. Les parents veulent savoir, lorsqu’il s’agit de l’apprentissage des langues, ce qu’ils peuvent faire pour que leurs enfants deviennent bilingues et profitent de tous les avantages cognitifs, professionnels et économiques qui en découlent. 

Se prendre tôt, en bas âge, est un bon plan.

Exposer les enfants au français au cours de ces années est possible. Le personnel éducatif ou les parents n'ont pas besoin d'être bilingues pour mettre les enfants en contact avec la langue seconde. Il existe des stratégies que les parents peuvent utiliser pour encourager l’apprentissage du français de leur enfant, même avant qu’il ne sache parler.

Il est clairement démontré que l’apprentissage d’une langue dans la petite enfance procure des avantages cognitifs, notamment lorsque cet apprentissage est cohérent et qu’il expose les enfants à de multiples contenus. En d’autres mots, les parents et les éducateurs ont besoin de stratégies et de ressources pour exposer les enfants au français lors des routines quotidiennes simples, avec des répétitions de base, beaucoup de félicitations et de récompenses positives.

Comment introduire le français aux enfants

Tiré de notre mémoire intitulé Canadian Parents for French Advocacy Brief : Learning French in the Early Years: For A Bright Bilingual Future (en anglais). 

Si les parents ont le français comme langue maternelle, ou s’ils se sentent à l’aise en français, il serait facile de : 

  • Lire des livres en français chaque jour avec leur enfant en choisissant, si possible, des livres variés, de longueurs et de sujets différents, à l’aide de : 
    • Boukili, une collection de plus de 179 livres illustrés catégorisés par niveau de lecture, thèmes et compétence, incluant aussi des jeux et des casse-têtes. 
    • Idéllo, une plateforme éducative avec plus de 17 000 ressources : vidéos, jeux, sites web, applications, outils d’enseignement. 
  • Parler avec leurs enfants des activités quotidiennes : ce qu’ils font, ce que vous faites, ou réserver un moment spécifique pour parler français comme l’heure du coucher, du bain ou des repas. La répétition et la cohérence sont les aspects les plus importants.
  • Envisager la stratégie « un parent, une langue », en veillant à ce que chaque parent parle toujours la même langue autant que possible. 
  • Trouver des idées pour motiver les enfants à utiliser la langue en voyageant, en rendant visite à la famille ou en jouant avec d’autres enfants qui parlent régulièrement la langue.

Pour les parents qui ne sont pas bilingues, voici ce que l’on peut considérer : 

  • Normaliser le français à la maison en allumant la télévision et/ou la radio en français ou avec des programmes bilingues pour enfants ou des dessins animés (mini-TFO, Passe-Partout, changer vos paramètres linguistiques Netflix et Disney en français).  
  • Écouter des balados en français avec des histoires à l’heure du coucher (Bododo sur Ohdio, Radio-Canada). 
  • Fabriquer un bac sensoriel rempli d’objets que l’enfant pourra explorer – s’entraîner à nommer les objets en français.
  • Télécharger des applications francophones amusantes et éducatives pour raconter des histoires, lire et jouer à des jeux en français, telles que :
    • Boukili, une collection de plus de 1 770 livres illustrés catégorisés par niveau de lecture, thèmes et compétence, incluant aussi des jeux et des casse-têtes. 
    • Idéllo, une plateforme éducative avec plus de 177 000 ressources : vidéos, jeux, sites web, applications, outils d’enseignement. 

Ces idées et bien d’autres sont présentées dans notre mémoire intitulé 

Canadian Parents for French Advocacy Brief: Learning French in the Early Years: For A Bright Bilingual Future (en anglais). 

Logo Canadian parents for French

AUTRES Articles DE LA THÉMATIQUE

Gagnantes du Prix IDÉLLO 2022

Apprendre l’empathie par le jeu

La ludopédagogie en français au secondaire?

L’imagination, un super pouvoir!

3 astuces pour effectuer des recherches efficaces sur IDÉLLO

Nouveautés sur IDÉLLO – décembre 2022