Comment valoriser la diversité des langues et des cultures à l’école?

Si la langue française est parlée par plus de 10 millions de Canadiennes et de Canadiens au pays1, incluant à la fois les francophones et les francophiles, tous n’en font pas le même usage au quotidien. Le français a de multiples facettes et, en contexte minoritaire en particulier, il cohabite avec d’autres langues presque continuellement. Si j’avais à illustrer le visage de la francophonie, je choisirais une mosaïque, ou une aquarelle dans laquelle plusieurs couleurs entrent interaction pour former un nouveau tout.

1Statistique Canada (2011). Le français et la francophonie au Canada.

pexels-steve-johnson-1840624

Chaque élève qui franchit les portes de nos écoles arrive avec un bagage linguistique et culturel qui lui est propre. Connaissons-nous vraiment le portrait linguistique de notre groupe? Dans certaines écoles franco-ontariennes en milieu urbain, on peut répertorier plus de 60 langues parlées par les élèves! Que connaissons-nous de ces ressources que les élèves possèdent? Est-ce juste, voire réaliste de leur demander de mettre de côté ce bagage durant les heures passées à l’école, pour ne le reprendre qu’à la sortie?

Comment peut-on valoriser à la fois la diversité des cultures et la diversité des langues en contexte minoritaire? Cette valorisation se fait-elle nécessairement à l’encontre de la vitalité francophone ou, au contraire, peut-elle venir en appui au contexte francophone? Dans ce billet, je réfléchis à la place du plurilinguisme dans la francophonie et propose quelques pistes pour la classe.

C’est quoi en fait, le plurilinguisme?

On désigne par compétence plurilingue et pluriculturelle, « la compétence à communiquer langagièrement et à interagir culturellement, possédée par un locuteur qui maîtrise, à des degrés divers, plusieurs langues et a, à des degrés divers, l’expérience de plusieurs cultures, tout en étant à même de gérer l’ensemble de ce capital langagier et culturel » (Coste, Moore et Zarate, 1997, p. 12).

En d’autres mots, être plurilingue ne veut pas dire maîtriser plusieurs langues parfaitement mais pouvoir puiser dans ses différentes ressources linguistiques pour nous permettre d’interagir avec les autres. Il s’agit certainement d’une compétence de communication essentielle à notre ère! Être plurilingue est devenu quasi inévitable de nos jours.

volodymyr-hryshchenko-V5vqWC9gyEU-unsplash

Et comment ça se fait concrètement?

Nul besoin de beaucoup de planification pour faire une place au plurilinguisme à l’école. Les opportunités ne manquent pas au quotidien pour développer cette compétence!

1. Comparer les langues

Vous l’avez sûrement déjà vécu de manière assez intuitive, le contexte scolaire offre des occasions multiples de comparer entre elles les langues parlées par les élèves et établir un pont avec le français! Cet épisode de la série Portraits de voyage, que l’on trouve sur IDÉLLO, en est un bon exemple.

Série Portraits de voyage, Épisode Iran
4
e à la 12e année

Visionner la vidéo Iran de la série Portraits de voyage sur IDÉLLO

Visionnez la courte vidéo de trois minutes avec les élèves dans laquelle une jeune iranienne présente à un invité sa famille et une tradition culturelle importante, tout en lui enseignant quelques mots en persan qu’elle traduira ensuite en français. Suite au visionnement, invitez les élèves à faire de même et à parler de leur famille et traditions familiales. Pourquoi ne pas enseigner un ou quelques mots de leur langue maternelle aux autres élèves de la classe? Comment appellent-ils les membres de leur famille dans leur langue? Comment nomment-ils certains objets culturels importants? En quoi ces mots sont-ils semblables ou différents du français? Une occasion simple mais signifiante pour l’élève qui apprend à jouer avec les mots, à connaître ses camarades de classe et à être fière ou fier de son bagage linguistique.

Une autre façon de comparer les langues entre elles pour mieux les apprécier est de découvrir des expressions francophones variées et les comparer à celles qui se disent en d'autres langues. Les capsules Français sans frontières, de courtes animations qui présentent des expressions françaises utilisées partout autour du globe, peuvent être un bon point de départ pour initier de telles discussions avec les élèves.

Série Français sans frontières (Capsules)

 

Voir la série Français sans frontières (capsules) sur IDÉLLO

Enfin, pourquoi ne pas lire ensemble un livre en français, puis redécouvrir le même livre dans les langues parlées des élèves? Que remarquent-ils? Quels mots comprennent-ils? Les élèves connaissant cette langue deviennent alors des experts qui enseignent des mots nouveaux à leurs camarades. Le site Storybooks Canada est une mine d’or de livres numériques gratuits en français ayant des versions en plusieurs langues. Par ailleurs, saviez-vous que s’appuyer sur les langues maternelles des enfants facilite leurs apprentissages en matière de littératie dans une autre langue? (Cummins, 2007) Eh oui, inclure les langues connues des élèves dans nos blocs de littératie ne ferait que servir d’assise aux apprentissages car on le sait, l’élève s’appuie sur ce qu’il connaît déjà pour apprendre quelque chose de nouveau.

2. Célébrer la diversité à l’intérieur-même du français

Apprécier la richesse des langues, c’est aussi apprécier la diversité qui existe au sein d’une même langue. Plusieurs ressources IDÉLLO permettent d’apprécier la diversité de la francophonie et de découvrir les multiples accents qui font rayonner le paysage francophone. La populaire série Là où je dors nous fait découvrir des enfants francophones d’un peu partout dans le monde, en plus d’être en lien direct avec le programme-cadre d’études sociales de la 2e année, les communautés du monde.

Dans la capsule Le français dans tous ses accents, des enfants d’une classe franco-ontarienne nous racontent leur histoire préférée dans leurs propres mots, nous permettant d’apprécier leur façon unique de s’exprimer. Pourquoi ne pas vous en inspirer et proposer le même exercice à vos élèves? Ces derniers pourraient, eux aussi, raconter leur histoire préférée et l’enregistrer à la manière de la vidéo.

Bref, ce genre d’activités simples permettent aux élèves de réfléchir sur les langues et à la manière dont le français est construit et donc, de développer leurs capacités métalinguistiques. Elles valorisent aussi les connaissances que possèdent les élèves et renforcent leur sentiment d’appartenance au groupe. Le patrimoine linguistique de chaque personne est un élément-clé de son identité. C’est pourquoi il est important de créer des espaces et des temps de dialogue pour valoriser et échanger sur les différentes langues (et variétés de langues) présentes dans l'environnement propre au groupe afin d'en faire une richesse pour tous et toutes.

3. Laisser la place à la voix des élèves

Sensibiliser les jeunes francophones ou apprenants du français à la francophonie, c’est leur permettre de s’approprier l’espace francophone à leur manière. Ça implique aussi de dialoguer autour des langues faisant partie du répertoire des élèves.

Invitez les élèves à s’exprimer sur leur rapport à la langue ou tout autre thème lié à leur identité, par exemple en enregistrant un récit numérique ou un balado comme celui-ci : Pourquoi il est très important d’apprendre d’autres langues.

Dans un monde où le mouvement des populations ne va qu’en s’accentuant, la question de la diversité est incontournable et plus que jamais au cœur des enjeux pédagogiques dans les classes francophones en contexte minoritaire. Ouvrir la porte au plurilinguisme, c’est aussi éveiller la curiosité des élèves sur la langue française et sa richesse culturelle et linguistique. Je suis d’avis que l’épanouissement du français peut se faire dans une perspective inclusive. La diversité des langues que nous pouvons parler et/ou comprendre sont des sources d’enrichissement à la fois personnel et collectif qui contribuent à redéfinir positivement la langue et les cultures francophones.

Références :

Coste, D., Moore, D. et Zarate, G. (1997). Compétence plurilingue et pluriculturelle, Le français dans le monde, Conseil de l’Europe. 

Cummins, J. (2007).  Rethinking Monolingual Instructional Strategies in Multilingual Classrooms. Canadian Journal of Applied Linguistics, Vol. 10. 

Suggestion de lecture pour poursuivre la réflexion :

Lory, M.-P. et Prasad, G.L. (2020). Instaurer un espace de collaboration linguistique dans les écoles ontariennes en milieu minoritaire francophone. Dans J. Thibeault et C. Fleuret (Eds). Didactique du français en contextes minoritaires : enjeux actuels et regards prospectifs.

 

Annie Bourdeau
Spécialiste de contenu éducatif, EAO
abourdeau@tfo.org

AUTRES Articles DE LA THÉMATIQUE

Nous, aujourd’hui : une exposition sur la créativité des femmes d’expression française au Yukon

Les webinaires IDÉLLO – mars 2021

Mes langues à moi

STUCK. – La série documentaire culturelle d’ONFR+ qui brise l’isolement des artistes face à la pandémie.

Vers une pédagogie culturellement sensible à la diversité de la francophonie mondiale

Des ressources IDÉLLO en lien avec la thématique : Le français dans toutes ses expressions

Un monde virtuel : Comment réussir à engager les étudiants en ligne en français