L’importance de la rétroaction pour favoriser le bien-être des élèves
Par Mychelle Périard et Sophie Lalonde-Rainville

Le bien-être est un thème de plus en plus au cœur de l’actualité depuis les dernières années. Dans le milieu scolaire, c’est entre autres en valorisant les efforts des élèves et en soulignant leurs bons coups qu’on contribue au développement de leurs compétences socioémotionnelles ainsi qu’à leur bien-être. Le ministère de l’Éducation de l’Ontario (MÉO) reconnaît qu'il est important de promouvoir les comportements positifs chez les élèves. Au CSDCEO, c’est avec une approche globale à l'échelle de l'école, qui implique que tous les membres de la communauté scolaire concertent leurs efforts, pour faire de nos écoles des lieux sécuritaires, inclusifs et bienveillants. Chaque école dispose d’un comité constitué de représentants membres du personnel qui identifient, entre autres, différentes preuves d’apprentissage à considérer afin d’observer les acquis chez les élèves. De plus, elles ont toutes un Plan d’action climat scolaire positif et bien-être qui se loge sur leur site Internet respectif, qui vise à informer des différentes pratiques mises en place dans l’école afin d’enseigner et d’évaluer les apprentissages des élèves.

Des valeurs qui nous ressemblent

Chacune des écoles du CSDCEO a identifié les valeurs qu'elle veut véhiculer dans sa communauté scolaire et qui se définissent par des attentes comportementales spécifiques et positives. À cet effet, les adultes sont engagés à enseigner, de manière explicite, les comportements attendus des élèves en salle de classe et dans les différentes aires de vie de l’école et à évaluer les apprentissages. Par ailleurs, ayant un système pour promouvoir les comportements positifs à l’échelle de l’école, les adultes offrent de la rétroaction qui valorise les élèves. Ces derniers véhiculent donc les valeurs par leurs actions quotidiennes. Cette démarche contribue à développer des compétences socioémotionnelles puisque le système en place est adapté au groupe classe et de façon individuelle. Les privilèges sont généralement identifiés, au préalable, en collaboration avec les élèves. Donc, ils peuvent se caractériser par une activité ludique, une récréation prolongée ou simplement un film en après-midi. Dans plusieurs écoles du conseil, c’est la cachette qui a gagné en popularité, au cours des dernières années, comme activité récompense : les élèves se cachent et les adultes les cherchent! Le comité climat a auparavant élaboré une démarche structurée pour que l’activité se déroule dans le plaisir et en toute sécurité. C’est d’ailleurs la recherche qui identifie le renforcement des comportements positifs comme une pratique gagnante auprès des élèves. D'ailleurs, quel adulte n’apprécie pas se mériter un breuvage gratuit pour avoir rempli sa carte fidélité? Il en va de même pour nos élèves : un comportement qui est renforcé a beaucoup plus de chances de se reproduire! Donc, il n’est pas faux de dire que le renforcement positif n’a pas d’âge et n’a pas de lieu. En prenant connaissance du système de renforcement de la classe de son enfant, un parent pourrait, en collaboration avec ce dernier, développer un système du même genre à la maison et ainsi instaurer une discipline positive basée sur des valeurs importantes ciblées par les membres de la famille.

Une gestion efficace des comportements

Afin de favoriser une gestion efficace des comportements, les écoles disposent toutes d’un arbre décisionnel et d’un protocole d’intervention qui orientent le personnel scolaire face aux écarts de conduite possibles et à évaluer les meilleures stratégies d’interventions. C’est en considérant une approche de discipline progressive que ces documents ont été élaborés par les membres du comité climat. De plus, le CSDCEO s’est doté d’un logiciel de collecte de données comportementales afin de consigner les incidents observés. Il s’agit d’une méthode d’évaluation des pratiques sans toutefois avoir recours à une échelle spécifique de rendement. De ce fait, les équipes-écoles sont en mesure de se concerter quant aux stratégies d’intervention à privilégier pour favoriser le développement socioémotionnel des élèves afin de bâtir leurs compétences, de contribuer à leur autonomie et à leur bien-être. Comme les attentes comportementales sont reliées aux habiletés et habitudes de travail (HH), il devient plus clair pour le personnel scolaire de les évaluer au bulletin, en jetant un coup d'œil au profil de l’élève. Bien que le logiciel soit utilisé pour documenter les incidents, il l’est aussi pour noter les comportements positifs et inclut un système de pointage, qui peut servir à valoriser les bons comportements des élèves. Il est important de noter que la rétroaction doit être faite directement à l’élève avant d’ajouter les points à son profil individuel ou au groupe le cas échéant : le pointage attribué est le renforcement qui mènera au privilège. De plus, il est possible pour les membres du personnel qui inscrivent une note positive au dossier de l’élève de l’acheminer à ses parents. Qui n'aime pas savoir que son enfant se démarque de façon positive?

Le bien-être se véhicule à travers différents thèmes

Les écoles accordent beaucoup d’importance aux facteurs qui influencent le climat scolaire. L’apprentissage socioémotionnel, la santé mentale, la prévention de l’intimidation et le bien-être physique sont d’autres exemples de facteurs qui se définissent par une mise en œuvre au sein des écoles du CSDCEO. L'adulte est au cœur de l'enseignement et de l'évaluation des compétences socioémotionnelles des élèves. C’est en leurs offrant une rétroaction continue que les élèves seront en mesure de développer des compétences interpersonnelles et ainsi bâtir leur confiance en soi et devenir des citoyens à part entière, qui contribuent à leur communauté de façon positive. Il faut considérer que les adultes font du modelage dans leurs actions au quotidien. Les adultes sont des modèles et les élèves les observent et les imitent. Plus tard, ce sera à nos élèves d’offrir de la rétroaction positive, peu importe où ils se trouveront. Ils seront des modèles à leur tour. Le personnel scolaire et les parents d’élèves sont invités à naviguer sur le site web de l’école de leur enfant, pour prendre connaissance du Plan d’action climat scolaire positif et bien-être afin de constater les actions concrètes mises en place par la communauté scolaire pour assurer le bien-être des élèves.

Tout bien considéré, le climat scolaire positif et le bien-être des élèves sont au cœur des initiatives des écoles du CSDCEO. Preuve à l’appui, le dernier sondage sur le climat scolaire positif administré dans les écoles démontre que 85% des élèves sont satisfaits du climat scolaire de leur école. Tout compte fait, tous ont un rôle à jouer dans l’établissement et le maintien du climat scolaire positif afin d’assurer le bien-être et la réussite de chaque élève. Au CSDCEO, l’innovation de nos pratiques permet de créer et de soutenir nos enfants afin qu’ils deviennent des citoyens responsables, bienveillants, fiers de leurs valeurs et de leur identité.

Mychelle Périard | Coach climat, bien-être des élèves
Gestion des comportements, Comité CSP/SCP, CSDCEO

 

 

Sophie Lalonde-Rainville | Coach climat, bien-être des élèves
Gestion des comportements, Comité CSP/SCP, CSDCEO

 

 

AUTRES Articles DE LA THÉMATIQUE

Évaluer autrement par la triangulation

Réussite scolaire et réussite éducative

Une panoplie d’ateliers et de ressources offertes par Science Nord pour les enseignants

Boukili : une application de lecture gratuite et ludique qui donne le goût de la lecture aux enfants et aux élèves

L’évaluation des apprentissages informels en contexte muséal

L’évaluation… pas du tout comme avant!

Les webinaires IDÉLLO – novembre 2021

Que voulez-vous apprendre en évaluant?

L’évaluation — À revoir!

Nouveautés sur IDÉLLO – novembre 2021