L’apprentissage par les tâches authentiques

Par Sylvie-Marie Coulet

Quand l’intérêt n’y est pas

Max trouve ça compliqué, les rectangles, les angles droits, congrus, les côtés parallèles, les axes de symétrie. Toutes ces figures géométriques tournent autour de sa tête comme dans un mauvais rêve.

« À quoi ça sert? Pourquoi dois-je apprendre toutes ces choses que je trouve compliquées? »

Émilie ne s’intéresse pas vraiment aux explications données en classe sur les élections et autres processus citoyens. La politique? Elle trouve ça ennuyeux. L’organisation de l'État? Soporifique.

Anoki s’ennuie pendant les cours de chimie, car il ne ressent aucune affinité envers les molécules d’azote, d’oxygène ou d’hydrogène. Il se demande en quoi cela va l’aider dans sa vie future.

RichVintage / E+ via Getty Images

Bien sûr, tous les enfants sont différents. Certains vont adorer les maths mais détester les arts plastiques. D’autres ne jureront que par le sport et le français. D’autres encore vont aimer toutes les matières. À chacun ses goûts.

Peut-être que Max, Émilie ou Anoki n’apprécieront jamais certaines matières. Peut-être aussi qu’ils pourraient s’y intéresser un peu plus si nous, parents, participions à les rendre plus « vivantes ».

Mais qu’est-ce que ça veut dire?

Apprendre par le jeu

Les enfants aiment jouer, c’est un fait.

On le remarque déjà chez les tout-petits : observez-les manipulant des blocs de différentes formes. Ils les mettent à la bouche, ce qui est une façon de s’approprier les objets, de découvrir le monde. Ils améliorent leur préhension, c’est-à-dire, leur capacité de saisir des choses. Ils développent leur cerveau et leur pensée : pourquoi ce truc a-t-il une forme différente de ce machin? Autre vertu du jeu : favoriser la socialisation et le langage.

Jouer sert donc à s’amuser… et à apprendre.

Même à l’âge adulte, le jeu constitue un élément important dans le processus de motivation en relation avec l’apprentissage. On appelle ça la ludification.

La ludification, c’est « utiliser des mécanismes du jeu dans d’autres domaines, comme les sites web, des situations d’apprentissage, des situations de travail ou des réseaux sociaux »1.

Quel est son intérêt? Motiver, engager, adopter des comportements actifs, éduquer, définir et atteindre des objectifs, stimuler le désir de recevoir des récompenses.

Aujourd’hui, les spécialistes en conception de formation n’envisagent plus de produire des cours figés dans le temps durant lesquels les élèves sont inactifs et s’endorment sur leur siège pendant que l’enseignante ou l'enseignant parle encore et encore.

Les cours en ligne ont la cote, car ils intègrent souvent des éléments de jeu dans leur scénario. Ainsi, les apprenants sont placés au cœur de leur apprentissage en participant à diverses activités interactives : jeux, quiz, mises en situation, etc.

La ludification est partout : dans des jeux vidéo visant à renforcer l’esprit d’équipe, dans des activités d’intégration des nouveaux venus en entreprise, dans les barres de progression des sites web, et même dans le marketing! Une célèbre marque de bonbons a connu un franc succès en proposant sur les réseaux sociaux un jeu de type « Trouver Charlie » avec un objet à identifier parmi des tas de bonbons colorés affichant la marque. Résultat : des milliers de participants au jeu et un fort engagement des consommateurs envers le produit.

Vous l’aurez compris : l’objectif premier de la ludification est de faire en sorte que les individus éprouvent du plaisir à effectuer telle ou telle tâche. Ainsi, ils sont plus enclins à collaborer, apprendre et donc atteindre les objectifs fixés.

D’où cette question que l’on pourrait légitimement se poser : pourquoi ne pas intégrer davantage le jeu dans les apprentissages de nos enfants, ce qui pourrait potentiellement rendre Max, Émilie et Anoki plus motivés à s’instruire?

Du personnel enseignant qui a de l’imagination!

Le personnel enseignant a bien compris tout l’intérêt d’adopter des stratégies pédagogiques axées sur l’intégration de l’amusement dans l’apprentissage.

Pour que les élèves embarquent, il faut les motiver en se connectant à leur vie quotidienne et en introduisant le plus possible des tâches authentiques, c’est-à-dire, des activités engageantes, ancrées dans le concret, et qui les rendent actifs.

Enquêtes, vidéos, enregistrement de balados, utilisation d’objets dans l’environnement de l’élève pour effectuer des travaux, sorties éducatives, etc. Tout est bon pour mettre en pratique les apprentissages et appliquer des concepts dans la réalité.

Jeanne est enseignante en 5e année. Tous les mois, qu’il pleuve ou qu’il vente, elle organise une sortie au parc. On s’amuse et on étudie! Par exemple, on travaille le français. L’enseignante demande aux élèves de trouver des mots décrivant le paysage qu’ils ont sous les yeux, puis ils créent ensemble des haïkus (courts poèmes d’origine japonaise souvent axés sur la nature). Les élèves adorent ce petit défi et travailler en dyades ou en groupes!

On s’amuse dans la classe de M. Amadou! Il enseigne les mathématiques en les associant à l’éducation physique : il a inventé un jeu qui fait bouger les enfants tout en effectuant des additions et des soustractions. Les angles? Pas de problème! On fait des mouvements de danse tout en positionnant les bras pour former des angles aigus, obtus, droits ou plats.

Louis a organisé des élections dans sa classe de 6e année : on vote (très sérieusement!) avec des bulletins pour élire la présidente ou le président de la classe, le ou la ministre des Communications, de la Justice, de la Technologie, etc. Les élèves font campagne, préparent un discours pour se faire élire. Mine de rien, on s’initie à la vie citoyenne et on développe sa créativité, son organisation, sa communication orale, etc.

N’oublions pas aussi que les salles de classe sont décorées pour rendre les locaux accueillants et en faire des sources d’inspiration et d’apprentissage par le jeu, avec le souci de l’inclusion pour tous les élèves.

Les tâches authentiques s’invitent à la maison!

Les parents peuvent aussi aider leurs enfants dans leur apprentissage en utilisant le jeu comme vecteur de motivation.

Max a de la difficulté avec son exercice de mathématiques sur les angles? Pourquoi ne pas organiser une « chasse aux angles » dans la maison? Les télévisions, les fenêtres, les murs, les portes forment des angles droits. La surface d’un comptoir, d’un lit, d’un bureau forme un angle plat. On peut ouvrir un livre et former avec ses pages des angles aigus ou obtus.

Émilie n’est pas intéressée par les études sociales? Vous pouvez lui faire prendre conscience qu’elle a déjà des rôles et des responsabilités dans sa famille et à l’école. Par exemple, réaliser avec elle une petite vidéo dans laquelle elle « montre » ses rôles et responsabilités dans sa cellule familiale. Ensuite, visionner la vidéo : fous rires garantis!

Anoki n’accroche pas avec la science? Organiser une sortie au Centre des sciences de l’Ontario. Des activités ludiques y sont proposées pour les enfants. Vous ne pouvez pas vous déplacer? Des activités sont proposées en ligne, comme effectuer une expérience basée sur l’observation de l’ombre et de la lumière. Vous pouvez également effectuer des recherches sur internet pour trouver des idées d’activités à réaliser en famille ou trouver en ligne des jeux éducatifs gratuits.

  • Identifier une tâche authentique qui correspond à l'âge de votre enfant et son degré d’autonomie.
  • Proposer toujours des tâches sécuritaires et si nécessaire, sous la supervision d’adultes.
  • Fouiller vos placards : bien des choses pourraient être utilisées pour l’apprentissage (p. ex. : des pâtes alimentaires pour compter, faire des regroupements, etc.).
  • Sortir : l’extérieur est un superbe terrain d’observation et d’apprentissage.
  • Laisser votre enfant prendre certaines décisions pour sa tâche authentique : cela renforcera son autonomie et son implication.
  • Participer : votre enfant appréciera ce moment de partage avec vous.
  • Stimuler sa curiosité : Qu’observes-tu? Que peux-tu conclure? À quoi cela te fait penser?
  • Travailler son esprit critique : Un texte à étudier, mais votre enfant n’apprécie pas la lecture? Lire le texte avec lui, puis lui proposer d’en faire la critique ensemble. Ensuite, votre enfant pourra poursuivre son exercice. Coller des étoiles ou un collant de son choix dans un tableau chaque fois qu'il lit un livre. Après 10 livres, lui proposer une activité de son choix!
  • Encourager sa créativité :
    • Que pourrais-tu utiliser comme objets autour de toi pour…?
    • As-tu pensé à représenter ce problème par un dessin pour mieux le comprendre?
  • Utiliser ses passions comme vecteurs d’apprentissage : jeux vidéo, BD, sports, musique…
  • Transformer votre enfant en enseignante ou enseignant : lui proposer d’expliquer avec ses mots ce qu’il ou elle a retenu et pourquoi pas, réaliser une mini-capsule éducative ensemble dont il serait l’animateur ou l’animatrice!
  • Ne pas hésiter pas à faire appel aux jeux de société : ce sont des mines d’or éducatives.
  • Encourager ses efforts et soutenir l’enfant dans son apprentissage : par exemple, si votre enfant tente une expérience qui ne fonctionne pas, le féliciter pour les efforts accomplis et essayer de l’amener à comprendre par lui-même pourquoi cela n’a pas marché.
  • Faire le lien entre tâche authentique et apprentissage théorique :
    • Tu vois, en faisant cela, tu apprends à…
    • Selon toi, quel est le lien entre (désignez un objet, une observation, une situation etc.) et ton objet d’étude?

filmstudio / E+ via Getty Images

Enfin, penser à cuisiner avec votre enfant pour réaliser des tâches authentiques qui permettront de :

  • Apprendre facilement les fractions, les mesures, et faire de la chimie!
  • Pratiquer la lecture (pour la recette) et suivre une certaine séquence dans « l’histoire » de la préparation d’un plat. On peut aussi observer la structure d’une phrase, reconnaître le temps des verbes, identifier des signes de ponctuation, etc.
  • Tester son sens de l’organisation (préparer à l’avance les ingrédients, les ustensiles, etc.).
  • Faire de l’anglais en traduisant les ingrédients dans la langue de Shakespeare.
  • Stimuler son sens artistique (p. ex. : pour décorer des petits gâteaux).
  • Déterminer son rôle et ses responsabilités dans l’élaboration de la recette (p. ex. : tu vas casser les œufs, laver la vaisselle, etc.).

À la fin, on a une belle récompense en dégustant le fruit de ses efforts, parce qu’avant tout, l’apprentissage doit être source de plaisir!

IDÉLLO vous recommande :

Dossier thématique Fiches d'activité parents-enfant À vous de jouer 

Ce dossier thématique regroupe cinq dossiers de fiches d’activité parents-enfant organisés en fonction des niveaux d’études, de la 1re à la 5e année. Chaque dossier contient des activités en français, en mathématiques, en études sociales ainsi qu’en éducation artistique. Amusez-vous bien!

Consulter le dossier thématique de Fiches d'activités parents-enfant À vous de jouer sur IDÉLLO

Référence

1 Source : Wikipedia – septembre 2021 - Ludification — Wikipédia (wikipedia.org)

 

Sylvie-Marie Coulet | Conceptrice pédagogique et auteure

Passionnée par l'univers des enfants et la pédagogie, diplômée en Psychologie, j'ai à cœur de rédiger des activités éducatives en intégrant une dimension valorisant l'apprentissage socio-émotionnel. On dit qu'il faut un village pour élever un enfant, alors je suis heureuse de participer à cet engagement collectif en donnant vie à des histoires amusantes et inspirantes, en créant des cours en ligne pour les élèves, et en outillant le personnel enseignant et les parents à travers diverses productions écrites et conférences sur la thématique du bien-être des enfants.

AUTRES Articles DE LA THÉMATIQUE

Des idées de science : objets de plaisir

Cinq pratiques pour assurer une approche communicative/expérientielle

De la théorie à la pratique : l’apprentissage au-delà de la salle de classe!

Nouveautés sur IDÉLLO – octobre 2021

Des ressources IDÉLLO qui valorisent l’apprentissage expérientiel

Transformons l’expérience d’apprentissage en proposant des projets authentiques!

Les mimistoires : une expérience concrète d’apprentissage authentique!

L’élève qui s’entreprend : une pédagogie consciente et innovante

Apprendre l’histoire à partir des objets au musée et ailleurs

Les formations IDÉLLO