Apprendre grâce au bricolage ludique
Par l'équipe Ingenium

Construire un objet capable de voler, programmer un code qui envoie un signal à chaque pas ou encore créer une réaction en chaîne? Voici quelques exemples de projets technocréatifs « maker » que l’on fait au Musée des sciences et de la technologie du Canada. Ces activités atteignent l’objectif d’apprentissage par l’enquête en plus d’ajouter des éléments tactiles et ludiques, ce qui les rend très populaires auprès des jeunes.

Nul besoin d’avoir de connaissances approfondies avant de débuter un projet technocréatif, seulement un désir d’expérimenter, d’essayer et de relever des défis. Lors de ces activités, les participants sont à la fois des créateurs, des apprenants et des personnes-ressources pour leurs pairs.

Photographie : Marian Read

Avant d’entreprendre un projet de fabrication technocréatif au musée, on débute souvent par un court défi ou une période d’exploration libre afin que les participants se familiarisent avec le matériel ou l’équipement mis à leur disposition. L’objectif est de stimuler l’imagination des jeunes à toutes les possibilités qui leur sont offertes. Si cela vous semble chaotique, c’est parce que ça l’est souvent! Mais voici quelques raisons pour lesquelles un peu de chaos est une bonne chose, ainsi que quelques conseils et astuces pour assurer une séance de bricolage (tinkering) constructive et réussie.

Adopter la fabrication à bras ouverts

Une des caractéristiques les plus significatives de toute activité axée sur la fabrication est l’agentivité (capacité d’agir) qu’elle procure aux apprenants dans leur propre éducation. Ces activités engagent concrètement les jeunes dans des projets interdisciplinaires, transforment leurs échecs en itérations et leur font comprendre qu’il y a beaucoup à apprendre des tentatives proprement dites.

Photographie : Marian Read

Des activités axées sur le bricolage et la fabrication sont souvent ajoutées à l’apprentissage de façon à introduire des concepts scientifiques de manière non intimidante, comme dans ces projets reliés aux STIAM. En présentant les activités comme des jeux ou défis d’exploration, on renforce chez les participants l’idée que n’importe qui peut s’initier à l’ingénierie ou la programmation par exemple, tout en leur procurant la liberté d’explorer de façon créative les possibilités qu’offre le bricolage ludique. Les jeunes peuvent donc cesser de se soucier d’obtenir un résultat parfait, et surtout de l’associer à leur réussite. Pendant l’étape d’exploration, c’est le parcours qui compte. L’exercice a aussi un impact plus durable lorsque les réponses ne leur sont pas fournies, mais trouvées au fur et à mesure.

Le bricolage et la fabrication ne nécessitent pas d’outils technologiques coûteux. Vous pouvez utiliser certains articles mis à la récupération comme matériel de base. Ils sont parfaits pour les projets pratiques, surtout pendant l’étape de prototypage. Vous trouverez une liste d'idées de matériaux ainsi qu’un guide de sécurité quant à la manipulation d’outils sur ce site de ressources de facilitation.

Conseils d’animation

  • Se présenter comme un animateur ou une animatrice qui guidera les jeunes dans leurs projets;
  • Il est normal de ne pas avoir toutes les réponses, en démontrant aux participants que vous êtes aussi un apprenant, vous renforcez la dimension d’agentivité;
  • Rendre l’atmosphère collaborative en évitant tout esprit de compétition;
  • Utiliser des questions et énoncés qui encouragent la créativité et favorisent l’itération : essayez, mettez à l’essai, expérimentez;
  • Encourager les participants à parler de leurs connaissances;
  • Ne pas mettre l’accent sur le produit final ni sur le plan initial. Permettre aux participants d’expérimenter et de voir leur projet évoluer;
  • Si les participants démontrent des connaissances ou des compétences dans un domaine particulier, les nommer comme personnes-ressources pour leurs pairs;
  • Prévoir des moments de réflexion pour permettre aux participants de discuter de ce qu’ils ont accompli jusque-là, qu’il s’agisse de démonstrations impromptues et informelles ou de questions préparées;
  • Les encourager à parler des problèmes rencontrés, de leurs solutions et des modifications apportées, et à faire valoir leurs réussites;
  • Éviter de le faire pour eux : utiliser des questions pour les amener à trouver une solution;
  • Parfois, les choses ne fonctionnent pas. Insister sur le fait que cela ne signifie pas que les idées ne sont pas valables; leur exécution peut être compliquée ou le temps peut être limité.

Photographie : Marian Read

Bricolage constructif

Ci-dessous, quelques leçons tirées de nos programmes qui optimiseront votre activité de fabrication (tinkering) :

  • Passer en revue toutes les règles de sécurité. Il peut s’agir de règles spécifiques, comme par exemple, la manière d’utiliser un pistolet à colle ou d’éviter les courts-circuits de piles (vous pouvez leur montrer un court-circuit afin qu’ils n’essaient pas eux-mêmes par curiosité), ou de règles plus générales;
    • Si possible, imprimer des instructions et les laisser à côté des outils en question;
    • Si nécessaire, placer des lunettes de sécurité près des outils qui requièrent leur port;
    • Minimiser les risques, mais apprendre également aux participants à devenir compétents et responsables lorsqu’ils utilisent des outils.
  • Organiser son espace, qu’il s’agisse d’une salle de cours, d’une cuisine ou d’un atelier. Les participants doivent pouvoir collaborer et discuter aisément. Opter pour un aménagement de l’espace orienté vers le centre de la pièce plutôt que vers le bureau de l’enseignant ou l’enseignante;
  • Disposer les fournitures d’une manière accessible; en expliquer l’usage et donner des conseils sur la façon de les utiliser;
    • Regrouper les fournitures dans une section, et les outils de construction dans une autre;
    • S’assurer d’avoir suffisamment de ruban adhésif ou autre matériel pour fixer des éléments, comme des pinces ou agrafes, des attaches et des élastiques (voir la liste de fournitures).

L'équipe Ingénium

AUTRES Articles DE LA THÉMATIQUE

Des idées de science : objets de plaisir

Cinq pratiques pour assurer une approche communicative/expérientielle

De la théorie à la pratique : l’apprentissage au-delà de la salle de classe!

Nouveautés sur IDÉLLO – octobre 2021

Des ressources IDÉLLO qui valorisent l’apprentissage expérientiel

L’apprentissage par les tâches authentiques

Transformons l’expérience d’apprentissage en proposant des projets authentiques!

Les mimistoires : une expérience concrète d’apprentissage authentique!

L’élève qui s’entreprend : une pédagogie consciente et innovante

Apprendre l’histoire à partir des objets au musée et ailleurs