L’élève qui s’entreprend : une pédagogie consciente et innovante

Par Élaine Lucas

Quand une pédagogie entrepreneuriale consciente s’installe dans notre classe, c’est que l’on a choisi de toujours placer l’élève au centre de ses apprentissages. Celui-ci peut alors s’entreprendre dans des tâches qui sont authentiques : effectuée dans un contexte réel; engageantes : qui sont concrètes et partent de ses intérêts et besoins; signifiantes : qui touchent à son vécu.

Comment installer cette pédagogie entrepreneuriale dans notre milieu scolaire?

Il faut d’abord développer sa propre posture entrepreneuriale consciente : accueillir le questionnement, faire de la place aux échanges et discussions, connaître les intérêts, les besoins, les passions de nos élèves et surtout accueillir vaillamment les idées, les initiatives des élèves et les laisser les gérer et réaliser afin qu’ils puissent s’entreprendre.

Dans une classe entrepreneuriale consciente, on voit une enseignante ou un enseignant qui questionne, qui innove, qui collabore, qui est co-apprenant et entreprenant, qui éveille le désire d’apprendre, qui laisse de la place à l’erreur, qui est à l’écoute, qui offre de la rétroaction, qui saisit les occasions et rebondit sur les questionnements, les préoccupations, les initiatives de ses élèves. L’enseignant profite de ces occasions afin de bâtir son enseignement et ses prochaines étapes.

Dans une classe où cette pédagogie est vivante, les élèves sont curieux, inspirés, engagés. Lorsqu’ils se sentent interpellés par un enjeu, par une situation, par un défi vu ou vécu dans leur communauté, autant scolaire, locale que nationale ou internationale, les élèves mettent en œuvre des idées, réalisent des actions concrètes qu’ils gèrent par l’entremise de leurs apprentissages scolaires.

Dans une école communautaire entrepreneuriale consciente, les compétences transférables sont vivantes, les membres du personnel sont mobilisateurs et facilitateurs, on y fait un partage de stratégies gagnantes. L’environnement d’apprentissage permet la prise de risque et conséquemment la résilience et la persévérance sont modelées, voire encouragées. Grâce à un effort collectif, un climat inclusif et bienveillant est installé afin que chaque élève puisse y trouver sa place. Les partenaires communautaires sont présents et jouent un rôle actif dans les apprentissages vécues afin de bonifier les tâches entreprises par les élèves. Les partenaires partagent des valeurs communes de francophonie et d’écocitoyenneté.

À quoi ça ressemble tout ça, dans une salle de classe?

Vivre une pédagogie entrepreneuriale consciente implique pour l’élève d’être constamment à l'affût de ce qui se passe dans son environnement. Cette pédagogie implique pour le personnel scolaire de planifier avec une intention pédagogique très définie, en faisant des liens curriculaires et de l’intégration de matières de façon concrète et intentionnelle, afin de développer autant des connaissances que des compétences.

Étape 1 - Identifier le problème ou le besoin

L’élève joue le rôle d’initiateur. Les récoltes du jardin communautaire dans la cour d’école sont abondantes. En ce mois d’octobre, il reste à cueillir beaucoup de cucurbitacées. Un groupe d'élèves se questionne : comment éviter la perte des différentes courges? Qui pourrait profiter de ces récoltes? Qu’est-ce qu’on peut en faire?

L’enseignante ou l’enseignant saisit l’occasion afin de s’approprier le problème, d’établir dès aussitôt des liens curriculaires et l’intention pédagogique qui permettra de faire vivre l’idée présentée. Les liens possibles sont nombreux. De la tâche d’écriture authentique aux résolutions de problèmes mathématiques liés à cet enjeu : on donne qui à quoi (problème de quantité, de données et nombres), quel pourcentage des récoltes sera transformé en différentes recettes? En sciences, on va définir si une cucurbitacée est un fruit ou un légume, identifier si et comment on peut conserver les graines des différentes courges afin de les semer à nouveau au prochain printemps, etc. Avec de plus jeunes élèves, on peut intégrer le métier de jardinier à un centre d’exploration, ou de cuisinier le temps de créer une bonne soupe…

Vidéo Jardinier - détective de la série MINI TFO - Les métiers de Charlie

Madame Bonheur et Charlie se déguisent et jouent aux métiers. Charlie est déguisé en jardinier et cherche à résoudre une énigme.

Visionner la vidéo Jardinier - détective de la série MINI TFO - Les métiers de Charlie sur IDÉLLO

Étape 2 - Déterminer la solution

L’élève joue le rôle de réalisateur : il définit les prochaines étapes du processus afin de concrétiser le projet, et ce, selon l'avenue choisie. Par exemple, il assure les communications, avec les membres du comité Éco École, de la Banque alimentaire, d’un organisme communautaire de sa région, avec la cafétéria de l’école.

De son côté, l’enseignante ou l’enseignant soutient la démarche en proposant une tâche d’écriture qui permet aux élèves de rédiger le message à communiquer, de créer la vidéo à partager, de fabriquer les publicités à afficher. L’enseignante ou l’enseignant guide toujours l’élève vers l'intention pédagogique et questionne l’élève tout au long du processus. Il rétroagit constamment et offre des pistes d’amélioration, pour pousser l’élève à aller plus loin. L’objectif est de permettre à l’élève d’entreprendre chacune des étapes. Pour ce faire, il a besoin de questionner, de provoquer des réflexions, d’utiliser sa pensée critique. Il fait aussi un retour sur les connaissances acquises et fait des arrêts dans le temps au besoin. L’enseignante ou l’enseignant suggère des outils et des ressources, tel le visionnement d’un ou de différents épisodes de la série Artisans du changement, tels : Jardiner la terre, Nourrir son monde, Contribuer à changer le monde, L’économie du goût.

Étapes 3, 4 et 5 - Les ressources nécessaires, les partenaires potentiels et les étapes principales

À ces étapes-ci, l’élève joue le rôle de gestionnaire. Il s'assure d’avoir toutes les ressources nécessaires à la réalisation de sa tâche entrepreneuriale consciente. Il fait des liens avec ses partenaires et s’assure que chacun des participants connaît l’intention et les objectifs. Certains élèves joueront à nouveau le rôle d’initiateurs car ils vont suggérer de nouvelles pistes à explorer et d’autres de réalisateurs en incluant un autre groupe de l’école dans la tâche entrepreneuriale consciente.

L’enseignante ou l’enseignant soutient l’élève, par exemple, en lui rappelant les critères des habitudes et habiletés de travail. Elle ou il va recueillir des données par une évaluation, selon le résultat d’apprentissage établi, soit en mathématiques, en science et en français. L’enseignante ou l’enseignant s’assure également que les connaissances soient bien partagées tout au long du processus, que les compétences transférables soient mises de l’avant. Pour ce faire, viser :

  • la collaboration;
  • la communication;
  • l'exploration;
  • l'utilisation de nouveaux outils technologiques;
  • la prise de décision responsable;
  • l’équité en reconnaissant les traditions;
  • la démarche écocitoyenne.

Étape 6 - Célébrer les succès

Lors de cette dernière étape, on célèbre la finalité de la tâche.

  • On a rédigé une recette puis préparé une bonne soupe aux courges qu’on offre généreusement à l’occasion de l’Action de grâce à un organisme de notre région? Alors on déguste!
  • On a choisi d’offrir les nombreuses cucurbitacées aux familles de notre école en leur partageant les différentes façons de récupérer les graines pour semer à nouveau au printemps prochain? Alors on décore le kiosque et on profite de l’événement la journée venue pour remercier les parents de leur implication dans la tâche entrepreneuriale!
  • On a choisi de remettre toute la récolte des cucurbitacées mais aussi des tomates et des pommes de terre à la banque alimentaire ? On célèbre en faisant la livraison dans leurs locaux.

Tout est possible avec la pédagogie entrepreneuriale consciente! Il suffit d'y penser et de se lancer dans l'aventure! L’élève, en collaboration avec l’enseignante ou l'enseignant et le partenaire communautaire, fera des choix selon les circonstances. L’important c’est de souligner tous les apports des uns et des autres, de s’amuser et d’apprendre!

Puis on termine notre célébration en se fixant de prochaines étapes… Qu’est-ce qu’on entreprend maintenant?

IDÉLLO vous recommande :

Outil pédagogique Les citrouilles du Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada

C’est l’automne, Halloween arrive à grands pas et il est temps de découvrir les citrouilles et d’autres produits d’automne! Cette trousse d’activités éducatives propose du contenu en sciences et technologie, en mathématiques et en éducation artistique pour profiter du temps des récoltes.

Consulter la ressource Les citrouilles du Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada sur IDÉLLO

Vidéo Jeunes d'exception : Shanelle, 16 ans, entrepreneure de la série Flip, l'algorithme

Shanelle Guillemette a 16 ans et elle est son propre patron! Elle a démarré son entreprise FroGurt Xpress à Timmins, en Ontario, grâce au programme Entreprise d’été / Summer Company du Gouvernement de l’Ontario.

Visionner la vidéo Jeunes d'exception : Shanelle, 16 ans, entrepreneure de la série Flip, l'algorithme sur IDÉLLO

Élaine Lucas | Conseillère pédagogique, maternelle - 6e année @CSDCEO

Pédagogie entrepreneuriale consciente - Édupreneure, niveau 4
Équipe TacTIC, Le Centre Franco
@ElaineCSDCEO

AUTRES Articles DE LA THÉMATIQUE

Des idées de science : objets de plaisir

Cinq pratiques pour assurer une approche communicative/expérientielle

De la théorie à la pratique : l’apprentissage au-delà de la salle de classe!

Nouveautés sur IDÉLLO – octobre 2021

Des ressources IDÉLLO qui valorisent l’apprentissage expérientiel

L’apprentissage par les tâches authentiques

Transformons l’expérience d’apprentissage en proposant des projets authentiques!

Les mimistoires : une expérience concrète d’apprentissage authentique!

Apprendre l’histoire à partir des objets au musée et ailleurs

Les formations IDÉLLO