Trucs et astuces pour intégrer le plaisir dans les apprentissages

Par Valérie Beaulne

skynesher / E+ via Getty Images

La créativité est un élément essentiel lorsqu'on travaille avec des enfants qui éprouvent des défis au niveau du langage afin de maintenir leur motivation. C’est pourquoi les thèmes de l’engagement, du plaisir et du bonheur touchent beaucoup ma pratique : car je suis constamment en train d’innover et de changer mes façons de faire afin de créer une expérience d’apprentissage positive pour l’enfant!

En tant qu’orthophoniste intervenant au niveau préscolaire et scolaire, mes tâches principales sont d’évaluer et d’intervenir auprès d’enfants aux prises avec des troubles ou des difficultés qui touchent : leur compréhension orale et leur expression du langage (que ce soit au niveau de leur vocabulaire, de leur structure de phrases ou de leur discours), leur parole (comme la prononciation), leurs habiletés de communication sociales, la lecture et l’écriture.

En ayant seulement une session de 45 minutes par semaine avec eux, il faut rapidement créer un environnement propice à l’apprentissage, une expérience positive et un lien avec l’enfant pour pouvoir continuer à travailler avec lui dans les semaines qui suivront. Pour ce faire, j’essaie toujours de suivre les intérêts de l’enfant. Que ce soient les robots, les super héros, les princesses ou tout autre, j’essaie autant que possible que leurs intérêts soient inclus dans les rencontres afin de maintenir leur motivation. J’inclus leurs intérêts dans les activités ou bien sous forme de renforcement entre les activités principales. Cependant, le vrai défi est de démontrer que ces activités peuvent se faire aussi bien à la maison. C’est pourquoi j’essaie toujours de présenter des activités simples, avec peu de matériel et avec des objets qu’ils pourraient facilement retrouver à la maison.

Lorsqu’on apprend à monter à vélo ou à conduire, il faut beaucoup de pratique avant de pouvoir maîtriser la tâche. Et bien, je considère que cela est la même chose pour les apprentissages orthophoniques et tous autres apprentissages scolaires. Ayant peu de temps par semaine avec l’enfant, il est donc demandé aux parents ou à la famille de continuer cette pratique à la maison. Ce n’est pas toujours facile de consolider du temps de pratique avec l’enfant dans nos routines, c’est pourquoi il peut être intéressant d’essayer les idées suivantes :

  • Faire plusieurs courtes périodes de pratique durant la semaine, plutôt que de longues pratiques. Cela s’inclut plus facilement dans la routine et on peut choisir de courts moments où l’enfant est vraiment disposé à effectuer le travail demandé.
  • Inclure la tâche dans nos activités courantes ou nos routines (p.ex. : « est-ce que je peux faire la tâche à l’oral lorsqu’on se déplace en voiture? » ou « est-ce que je peux l’inclure en préparant le souper? »).
  • Rendre l’expérience amusante pour l’enfant est une des choses les plus importantes que l’on puisse faire.
    • Un renforcement durant l’activité comme amassez des jetons pour remplir un tableau de motivation, une gâterie ou faire un jeu entre chaque élément de travail.
    • Un renforcement après avoir accompli toute la tâche comme une surprise, une activité spéciale avec le parent ou du temps supplémentaire pour jouer à un jeu.
  • Finalement, en tant que parent ou adulte, il ne faut pas oublier que nous aussi nous pouvons éprouver du plaisir dans ces activités. Si l’enfant sent que nous sommes engagés, que l’activité nous amuse, si nous rions avec lui, nous créons un moment de bonheur qu’il voudra sans doute répéter.

    Don Mason via Getty Images

Voici donc quelques idées concrètes que j’aime utiliser avec les plus petits et les plus grands dans ma pratique.

La chasse au trésor 

  • Cacher des cartes dans la pièce;
  • Demander à l’enfant de les chercher; 
  • Inviter l’enfant à effectuer l'activité qui correspond à la carte trouvée.

Inscrire sur les cartes :

    • des images qui incluent un son à pratiquer; 
    • des mots à lire;
    • des mots de vocabulaire à écrire; 
    • des problèmes de mathématiques à faire; 
    • des devinettes; 
    • des questions ou des problèmes à résoudre.

Le jeu de pêche 

  • Trouver des trombones, un aimant, une corde et des cartes avec l’objectif à travailler.
  • Mettre des trombones sur les cartes et construire ensuite notre canne à pêche avec notre corde et notre aimant. 
  • Inviter l’enfant à la pêche aux cartes et faire la tâche inscrite sur la carte qu’il a accrochée à sa canne à pêche.

Le jeu de société 

  • J’aime beaucoup inclure des jeux de société dans mes sessions. On y retrouve plein de concepts éducatifs à travailler comme :
    • Le tour de rôle;
    • L’écoute de consignes;
    • Du nouveau vocabulaire ou de nouvelles phrases à produire;
    • Le discours descriptif, où l’on demande à l’enfant de nous expliquer les règles du jeu;
    •  La lecture et la compréhension des instructions.
  • Il y a aussi toutes sortes de jeux éducatifs qui travaillent le langage (à travers les devinettes, la catégorisation, l’association), les mathématiques, les émotions, la résolution de problème et plus encore.

Les livres 

  • Que ce soient des livres papier ou des livres virtuels, ceux-ci demeurent une des ressources les plus riches pour travailler les apprentissages avec l’enfant, et ce dès un très jeune âge.
    • Travailler le vocabulaire, la description d’image et des questions simples avec les petits;
    • Travailler des habiletés de prélecture comme comment tenir un livre, les concepts de page et de mots, le sens dans lequel on lit les mots. On peut aussi leur apprendre à faire des prédictions sur l’histoire ou à faire des liens avec leur vie.
    • Se familiariser avec l’alphabet et l’apprentissage des sons associés.
    • Apprendre aux plus grands à décoder les mots, à lire des phrases et à comprendre le sens donné aux textes.

Les technologies

  • Pas de jeux de société, pas de problème! On peut aussi pratiquer les concepts éducatifs présentés ci-dessus en utilisant vos applications ou sites web préférés et ceux de vos enfants.
  • Un exemple que j’aime beaucoup est d’utiliser de courtes vidéos pour travailler des questions de compréhension (p. ex. : Qui? Quoi? Quand? Où? Comment? Pourquoi?) ou de demander à l’enfant de raconter l’histoire dans ses propres mots en incluant un début, un milieu et une fin, après avoir vu la vidéo.

Pour terminer, il ne faut pas oublier que le but premier dans toute pratique est de créer une expérience positive avec l’enfant dans laquelle il sera engagé et motivé à apprendre. Il peut être bon d’user de créativité afin de créer un moment de plaisir avec l’enfant. Si vous éprouvez du plaisir, il y a de grandes chances que votre enfant éprouve du plaisir avec vous. On me demande souvent quel est « le truc » à utiliser avec les enfants.  Eh bien, je réponds toujours qu’un bon truc c’est un truc qui fonctionne pour vous. Si cela ne peut pas être inclus dans votre quotidien, si le truc ne plaît vraiment pas à l’enfant eh bien, il peut être bon de passer au prochain et de trouver ce qui fonctionne pour vous, votre famille et votre enfant. Comme on le dit souvent, chaque enfant est unique, mais on oublie parfois de dire que chaque parent l’est aussi!

Valérie vous recommande :

L'application Boukili

Ce dossier thématique regroupe cinq dossiers de fiches d'activité parents-enfant organisés en fonction des niveaux d'études, de la 1re à la 5e année. Chaque dossier contient des activités en français, en mathématiques, en études sociales ainsi qu'en éducation artistique. Les activités conçues pour les élèves de la 1re à la 3e année contiennent une clé d'accompagnement pour le parent afin de guider le déroulement de chacune des activités. Amusez-vous bien!

Découvrir l'application Boukili

Valérie Beaulne | MScS, O,
Orthophoniste membre OAOO

Native de l’Est ontarien et fière Franco-ontarienne, Valérie obtient son Baccalauréat en Arts avec une Majeure en Linguistique et une Majeure en Psychologie de l’Université d’Ottawa.  Elle poursuit ensuite ses études pour obtenir une Maîtrise en Science de la Santé en Orthophonie en 2019. De retour dans sa ville natale, elle poursuit sa passion de travailler avec les jeunes en difficulté. Valérie travaille maintenant au Programme de réadaptation pour enfants de l’Est de l’Ontario (PREEO) à l’Hôpital général de Hawkesbury.

 

AUTRES Articles DE LA THÉMATIQUE

La pédagogie des sens avec les bacs sensoriels

Le COPA NATIONAL : pour le bien-être@l’école

Les émotions et l’apprentissage informel dans les musées

Apprendre à se connaître par la musique, c’est possible?

La bienveillance, mode d’emploi

Développer les habiletés sociales chez les élèves ayant un trouble sévère d’apprentissage

Gardons le cap sur notre santé financière!

Nouveautés sur IDÉLLO – décembre 2021

Des ressources IDÉLLO qui donnent place aux émotions

Le bonheur à l’école : et si on l’enseignait?